ski > articles > Piolets Crampons, le choix de la sécurité

Piolets Crampons, le choix de la sécurité



Le piolet, pour avoir le bras long

Les fonctions du piolet, les façons de le manier sont très nombreuses. Elles demandent toutes à être apprises et pratiquées: aide à la progression (dans toutes les directions et type de pentes et terrains) ; point d’amarrage, d’assurage pour empêcher ou enrayer la chute de son compagnon, et stopper la sienne si elle se produit. Il peut également creuser et tailler le manteau neigeux et un peu plus difficilement la glace. C‘est dans ces configurations là que nous l’envisageons car l’imagination humaine sans limite lui en a attribué bien d’autres.

Quelle longueur ?

Elle sera déterminée en fonction de la morphologie de l’utilisateur. Debout en le tenant le long du corps bras allongé l’extrêmité du manche (la pointe) doit se situer au dessus de la malléole. Elle ne devrait pas la dépasser, vers le bas.

Si on le prend trop long, lorsque l’on se trouve en travers de la pente, pour le planter et le déplanter, il faut trop lever le bras. On perd en efficacité et on se fatigue inutilement. Si c’est pour évoluer sur des parties vallonnées et enneigées sans grand risque de glissade dangereuse, à ce moment là, un (ou mieux deux bâtons), c’est aussi bien.

Quel modèle ?

Il n’est pas du tout démodé de rester dans un modèle à manche droit, classique. S’il possède un manche avec un état de surface ou un revêtement pas trop épais qui facilite leur tenue en main, cela sera apprécié (on a souvent des gants).

On évitera les extra légers trop exclusifs, plus fragiles et peu aptes à s’ancrer efficacement si le terrain se durcit. La tête doit être solide, en acier et présenter de l’inertie afin qu’il ne soit pas nécessaire de frapper comme un sourd pour que la lame s’ancre efficacement (pente raides, neige dure, glace..).

La panne, sa partie plate, ne devra pas être trop étroite, pour découper aisément la neige.

La pointe, en bas du manche doit pénétrer sans qu’il ne soit nécessaire d’appuyer et de déployer beaucoup d’efforts.

Les engins courts dont le manche présente un galbe prononcé et aux ergots proéminents sont très utiles en cascade ou goulottes pour pas se martyriser les phalanges et aider à la préhension, la frappe et la traction. Ils ne servent vraiment pas à grand chose pour le type d’usages envisagé. Dans certains cas, ils servent juste peut être a se rassurer, ou laisser croire au promeneur ébahi dans la benne que l’on est très fort et que l’on va faire des chose plutôt dures… ).

Cependant, certains modèles avec un léger galbe du manche, présentent un intérêt. Ils offrent plus de facilité et de confort si on souhaite les utiliser en pentes raides, ou lors de portions d’itinéraires plus difficiles, ou dans une utilisation appelée piolet traction. Dans cette configuration d’ancrage, ils ont l’avantage de dégager un espace pour les phalanges et leur éviter un appui douloureux.

Pour bien utiliser son piolet…

Dans la benne, le piolet se porte à la main le long du corps. Il ne doit pas dépasser au dos du sac tel le paratonnerre prêt à éborgner ou égratigner le touriste… Si la lame a du mal à pénétrer, on pourra affuter son extrémité avec une lime plate et un peu un peu d’huile de coude (ou en le confiant a un spécialiste qui le propose).

Comme vraisemblablement on aura à s’en servir plusieurs fois on apprend comment passer le piolet dans la bretelle du sac pour le porter facilement, l’avoir disponible, s’en saisir, puis le remettre aisément et rapidement une fois l’usage terminé.

Les crampons, maxi grip

Les crampons sont l’outil indispensable dans tous les terrains en neiges dures, en glace et terrain mixte. Ils empêchent bien entendu la semelle de votre chaussure de glisser et provoquer par ce biais votre chute. Par contre, si elle survient, ils ne sont d’aucune utilité pour la stopper.

Quel type ?

Laissez de coté les modèles en alliage aluminium qui sont fragiles, et pas du tout faits pour évoluer sur la glace. On optera pour l’acier plus résistant.

Certains modèles à 10 pointes bien réparties et axées pourraient convenir si on reste dans le facile, mais il faut préférer un modèle à 12 pointes plus efficace pour l’accroche en descente et si le terrain se complexifie.

Quel système d’attache ?

Il faut qu’il soit simple à mettre sur la chaussure, et doit être en adéquation avec le type de chaussures que l’on utilise. La première opération à effectuer est le réglage du crampon à la longueur de la semelle de la chaussure. On privilégiera les modèles (la plupart) pourvus d’un système simple ne demandent pas d’outils pour effectuer aisément ce réglage.

Est-il nécessaire de rappeler qu’il existe un crampon droit et un gauche. Ils sont distingués par l’emplacement du système de fermeture de la sangle placé l’extérieur du pied, et/ou la forme asymétrique du crampon (l’axe longitudinal s’incurve vers l’avant légèrement vers l’intérieur des pieds). En cas de doute, un pictogramme ou indication gravée sur l’une des parties visible du métal le rappelle généralement.

Il est important de le tester dans le magasin et répéter« à la maison » avant de se trouver la première fois in situ dans un endroit peu aisé pour le faire.

L’adéquation des différents systèmes avec les chaussures

Pour tous les types de chaussures, et surtout celles qui n’ont ni débord arrière et avant de la semelle prévu pour un système auto, on a alors l’obligation d‘opter pour un crampon avec attache en sangle. Sur les modèles récents une partie basse avant et arrière semi rigide en plastique, corrélée à une partie supérieure en sangle souple facilitent la mise en œuvre auparavant plus fastidieuse.

Comme pour tous les types de crampons et attaches, il convient d’être vigilant à l’ajustement et au serrage au départ ainsi qu’au cours de la course. On veille à ce que la semelle soit coincée et tenue le plus précisément possible entre les ergots métalliques bordant les crampons avant de serrer les sangles.

Les chaussures plutôt légères et souples nécessitent un serrage parfois difficile à apprécier. Il ne doit pas être trop lâche pour ne pas perdre le crampon et pas trop serré pour ne pas bloquer la circulation du pied.

Pour les chaussures avec débord arrière prévu, on peut utiliser des crampons à fermeture dite « semi automatique ». Ils sont constitués à l’arrière d’un étrier métallique supportant une came basculante qui vient se bloquer dans l’encoche du débord et devant, d’un étrier en matériau plus ou moins rigide dont les deux pattes viennent enserrer l’avant de la chaussure. A la jonction de celles-ci, se présente une ouverture, ou un anneau dans laquelle passe une sangle qui réunit et rapproche en un seul serrage cet étrier de la came qui a basculé contre le talon. Ils conviennent bien aux chaussures orientées vers le type de pratique que nous avons envisagé (elles feront l’objet d’un prochain papier).

Les modelés dits « automatiques »

Pour les chaussures (et elle seules) avec débord arrière à la semelle rigide possédant une encoche à l’avant prévue, on peut utiliser des crampons « automatiques ». Ils sont constitués d’un étrier métallique s’insérant dans l’encoche avant prévue dans la semelle et d’une fermeture arrière semblable aux modèles semi auto. Ce type de fermeture, plutôt bien adapté aux chaussures de ski de randonnées est rapide à mettre en œuvre. Le verrouillage du crampon par le basculement de la came doit bloquer fermement la chaussure comme une fixation de ski. Pour les chaussures d’alpinisme, il est bon que cette fermeture soit sécurisée par une sangle qui relie étrier/came arrière et étrier avant pour sécuriser la fixation et limiter la possible désinsertion en action de l’étrier de l’encoche avant (par exemple si le réglage de pointure et serrage est approximatif, si la semelle de chaussure est trop souple l’encoche usée ou n’est pas très adaptée à la forme de l’étrier.)

Nos astuces…

Il est quasiment obligatoire de s’équiper de modèles possédant une plaque / membrane en matériau adapté, solidaire de la face du crampon en contact avec la neige. Ils sont présents et livrés d’origine sur la plupart des modèles.

Cela évite la formation de sabots (paquets) de neige sous les crampons, par exemple lors du réchauffement/ramollissement du manteau. On dit que les crampons bottent, cela annihile alors toute leur efficacité. Ils ne retiennent dangereusement plus rien du tout. Dans ce cas, il vaut mieux ôter les crampons et utiliser le crantage de la semelle de la chaussure pour l’accroche.

Vérifiez dans les pointures extrêmes l’efficacité du serrage et d’avoir un peu de marge (il peut y avoir une différence dans l’amplitude des pointures couvertes entre différents modèles et marques). Il se peut que, en cas de petite pointure, la barrette de réglage et de liaison des parties avant et arrière dépasse trop de l’arrière. Il faudra alors en enlever l’excédent.

Dans le cas des fixations à sangles ou semi auto… Pour de petites tailles et modèles le bout de la chaussure peut être très fin et empiéter vers l’avant au dessus des pointes avant horizontales du crampon. Celles-ci voient leur capacité et profondeur de pénétration plus réduite. Il est cependant possible, délicatement, de rapprocher symétriquement et modérément vers l’intérieur avec une pince par exemple, les deux ergots métalliques devant le crampon qui maintiennent et limitent vers l’avant la semelle. En reculant ainsi légèrement l’avant de la chaussure on rend un peu profondeur et efficacité au cramponnage avant.

Par Pascal Junique




Any message or comment?
  • (To create paragraphs, you simply leave blank lines.)

Who are you? (optional)

raplica handbags
21 February 2012 20:47

oh its heart touching for me……..i never let it be if someone give me a chance to go there

replica handbags



Magazine de glisse gratuit, Freepresse vous présente tous les bons plans des stations de ski, les derniers tests matériel ski, snowboard, surf et outdoor, des videos ski freeride et freestyle... Toute l'actualité ski et snowboard sur Freepresse.com, votre site d'info glisse et outdoor. Plan du site.
Crédits photos : Fabrice Wittner (Snowboard) - Fischer (Ski) - Jason Childs 2007 (Surf) - Columbia (Outdoor)

Achat mots clés